Hand spinner : folie passagère ou??

  • Isabelle Foret (Dana)

Les braves gens, amateurs de chasse aux sorcières, sont de sortie.

Ce qui les motive ?

Le fameux « hand spinner » !

N’en déplaise à ceux-là, je me suis précipitée pour l’acheter, ce fameux joujou, afin de voir de quoi il retournait…

Une belle surprise, car si l’objet peut sembler ne servir à rien, il est vite évident qu’il est au service de…de quoi me direz-vous ?

Et bien de notre cerveau : les mains sont occupées (à faire un truc très simple qui ne demande aucune attention) et l’esprit est alors libre de se concentrer sur le principal qui peut aller de la réflexion à l’écoute en passant par l’observation soudain fort attentive.

Merci Dr Nozman pour cette jolie (re)découverte ; car si à la base, le spinner devait aider les enfants autistes,  tout le monde peut en profiter pleinement !

J’ai vu les nombreuses possibilités que je pouvais tirer de ce gadget, qui est loin d’en être un, croyez-moi, n’en déplaise aux détracteurs de tous bords.

Par exemple, quand un gamin de cinq ans n’arrive pas à écouter et encore moins comprendre les règles d’un jeu que vous vous escrimez à expliquer depuis dix minutes parce que rester debout ou même assis sans rien faire d’autre qu’écouter est pour lui mission impossible, vous vous ruez sur ce genre d’invention !

Des enfants avec un TDHA (comprenez Trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité), il y en a bien plus qu’on ne le pense…au moins un dans chaque classe en tout cas.

Ce gamin-là, je vais lui mettre un hand spinner dans les mains dès que je pourrai !

Alors bien sûr, jouer en classe pour faire des figures compliquées, c’est non, mais aider un enfant avec ou sans TDHA à se concentrer, c’est oui !

D’ailleurs, voir aussi les gosses faire des concours sur la cour de récré me fait un immense plaisir, ça me rappelle mon jeune temps à moi, celui des osselets qu’on lançait joyeusement en l’air.

Décidément, je suis pour !!

Isabelle D. Foret

 

Thème Magazine -  Hébergé par Overblog